La technique

VÉLO de  » ROUTE »
Un vélo léger, rapide, conçu pour la vitesse et la haute performance sur route.Il se caractérise par :roues de 700c, munies de pneus très étroits (700 x 20 à28 mm), ou munies de boyauxUn empattement « court », avec angle de direction plus « relevé » et chasse plus petite. Résultant sur un vélo plus « nerveux » et plus maniable, caractéristiques appréciées en compétition sur route. Il est cependant légèrement moins « confortable » en longues randonnées.Une transmission offrant de gros développements. Grâce aux deux plateaux (ex.: 52-42 dents) et des pignons (au nombre de 6 à jusqu’à même 10; entre 11 et 26 dents). À noter: certains de ces vélos viennent aujourd’hui avec 3 plateaux.Muni d’un guidon recourbé, permettant plusieurs positions, d’une selle très étroite et de freins à « tirage latéral ».
VÉLO DE « CYCLO-TOURISME »
Un vélo spécialement adapté aux besoins du voyageur à vélo, qui transporte bagages et matériel de camping.
Il se caractérise par :
  • Un empattement « plus long », obtenu par un allongement des tubes de base du cadre. Un angle de direction « moins relevé », et une fourche plus « cintrée » ayant une chasse plus longue. Ce qui améliore la tenue de route, le confort, la stabilité, et le contrôle sur un vélo chargé, en longue randonnée.
  • Utilisation de pneus plus larges (ex.: 700 x 28, 32 ou 35)
  • Transmission, avec pédalier 3 plateaux, offrant une plus grande gamme de développements (ex.: plateaux 48-38-28 et pignons 11 à 28 ou 30)
  • Freins plus puissants (de type « cantilevier » ou « v-brake »)
Le cadre et la fourche possèdent des attaches brasées, pour recevoir les divers accessoires nécessaires en randonnée (ex.: porte-bagage, porte-bidon)
VÉLO  » TOUT TERRAIN  » (VTT)
Un vélo solide et robuste, conçu pour rouler en sentier et terrain accidenté.
Il se caractérise par :
  • Roues de 26″, munies de gros pneus conçus pour bien adhérer au terrain, et absorber les chocs.
  • Un guidon droit, permettant un meilleur contrôle sur la direction du vélo en terrain difficile.
  • Leviers de freins et de vitesses, pouvant être actionnés rapidement du bout des doigts, sans perdre la maitrise de la conduite du vélo.
  • Des freins « puissants » (ex.: type « v-brake », hydraulique ou à disque)
  • Transmission offrant une gamme de développements « plus courte » qu’en vélo de route. Utilisant un pédalier à 3 plateaux (ex.: 42-32-22 dents), et de 6 à 9 pignons (ex.: 11 à 28 – 30 dents). Idéal pour rouler en terrain difficile ou monter des pentes abruptes en sentier.
  • Utilisation de « suspensions ».
La fourche à suspension fait désormais parti de l’équipement « standard » de tous les vélos de montagne. Et pour pratiquer la « descente », et bien le vélo est muni d’un cadre à suspension arrière.
VÉLO  » TOUT CHEMIN  » (VTC)
Le vélo « tout chemin » constitue un compromis, alliant à la fois certaines caractéristiques et avantages du vélo « de route » à ceux du vélo « tout terrain ».
Il se caractérise par :
  • Une géométrie de cadre proche de celle du vélo de « cyclo-tourisme »
  • Des roues de 700c, comme pour un vélo « de route », mais avec utilisation de pneus plus larges (ex.: 700 x 32 à 40). Ces pneus assurent un meilleur confort et absorption des chocs, tant en ville que sur routes de terre.
  • Un guidon « droit », comme en vélo « de montagne », mais avec une potence généralement plus « relevée ».
  • Une selle plus « large », parfois munie d’une tige de selle à suspension, pour le confort.
Un bon vélo pour la balade, les randonnées et déplacements urbains.
LE  » TANDEM « 
Le tandem est conçu pour être utilisé par deux cyclistes. D’une construction beaucoup plus robuste, on le trouve tant en versions « route », « VTC » que « VTT ».
Équipé généralement des mêmes composants que pour un vélo « simple », sauf pour les roues (plus robustes et ayant plus de rayons), et pour la transmission (les deux pédaliers étant solidaires, et reliés par une longue chaine).
Il sera équipé de puissants freins ( type « v-brake », « à tambour » ou même « à disque »).
À noter: certains tandems sont munis de 3 freins).
VÉLO  » DE VILLE « 
Voici un vélo « classique », se caractérisant par sa simplicité, sa fiabilité et son efficacité en milieu urbain et pour les courtes randonnées.
Traditionnellement muni d’une seule vitesse et d’un frein à « rétro-pédalage », on en trouve désormais des versions « plus élaborées ». Certains vélos « de ville » sont équippés de moyeux à « vitesses intégrées » (ex.: 3-4-5 ou 7 vitesses), ainsi que de freins « à tambour ».
Autres caractéristiques: Guidon et potence plus « relevés », selle « large » montée sur ressorts; pneus de 26″ x 1 3/8″ ou 26″ x 1.5″.
Ce type de vélo tend, depuis quelques années, à être supplanté en popularité par le vélo « hybride ».
Le vélo « de ville » demeure toutefois une excellente option pour les déplacements urbains.
VÉLO « À POSITION ALLONGÉE » ou « COUCHÉ »
Ce type de vélo, plutôt marginal, existe en une vaste variété de concepts et designs.
La principale caractéristique de ces vélos est que le cycliste est assis sur un siège « large », adossé à un dossier, et qu’il pédale les jambes placées à « l’horizontale » plutôt qu’à la verticale.
Selon ses concepteurs, plus « confortable » qu’un vélo traditionnel, la performance de ces engins peut varier grandement selon le modèle.
VÉLO  » BMX « 
Bicyclette crée dans les années 70s, d’abord à l’intention des enfants. Ce vélo se caractérise par sa robustesse et sa solidité, avec roues de 20″ munies de pneus de 20″ x 1.75″ ou 2.125″. Le BMX est très maniable et permet certaines « prouesses acrobatiques » à ses utilisateurs.
Avec les années 90s, on a assisté à un regain de popularité du BMX, avec la création de clubs et de compétitions de haut niveau, auxquelles participent adolescents et jeunes
Pour vous aider à mieux connaitre votre vélo, nous vous indiquons les parties qui  le composent et où elles se trouvent.
Si elles sont toutes nécessaires, certaines sont obligatoires afin de respecter le code de la route mais aussi pour votre sécurité.
1 – Tube de horizontal
2 – Tube de selle
3 – Tube diagonal
4 – Fourche
5 – Potence
6 – Poignée
7 – Pneu
8 – Jante
9 – Rayon
10 – Selle
11 – Tige de selle
12 – Collet de tige de selle
13 – Hauban
14 – Base
15 – Frein arrière
16 – Frein avant
17 – Chaine
18 – Roue-libre
19 – Dérailleur avant
20 – Dérailleur arrière
21 – Pédale + reflecteurs orange
22 – Axe du pédalier
23 – Plateau
24 – Manivelle
25 – Réflecteur latéral arrière orange
26 – Reflecteur latéral avant orange
27 – Manettes de vitesses
28 – levier de frein
29 – Gaine de câble
30 – Valve
31 – Moyeu
32 – Jeu de direction
33 – Phare + Réflecteur avant blanc
34 – Feu rouge + rélecteur arrière rouge
35 – Cocottes 36 – Guidon ou cintre
37 – Tube de direction

Il est composé de 11 tubes.

Attention à la dimension

Distance axe de pédalier – axe de roue arrière

Plus il long plus le vélo sera confortable

Plus il est court moins le vélo sera stable

Distance axe de pédalier – axe de roue avant

Un vélo ‘’court de l’avant ‘’ sera sous-vireur

Un vélo ‘’long de l’avant ‘’ sera sur-vireur

 

 

 

 

 

Le vélo « ça part des pieds !» et donc du couple cale-chaussure

Les cale-pieds sont de trois tailles S, M et L

Le meilleur rendement est obtenu lorsque le 1er os du pouce est sur l’axe de la pédale

La cale automatique : elle rapproche le pied de la pédale , il n’y a pas de déperdition de force

Les cales présentant un jeu angulaire ( cale rouge Look ) protègent la rotule

ROUTE

L’étude posturale peut être indispensable pour les cyclos qui effectuent de grands parcours car ils garderont la même posture sur leur vélo durant plusieurs heures

Pour les vélo de type ‘’slooping’’ il existe 4 tailles de cadre : S,M,L et XL

L’espace sol-pédalier est de 32cm en général en route

Un vélo top petit générera un douleur sur le devant du genou

Un vélo trop grand générera un douleur sur le derrière du genou

VTT

L’étude posturale n’est pas indispensable car le cyclone conserve pas la même position pendant des heures mais on change constamment de position donc on amoins de risque de garder une mauvaise posture

Il  existe aujourd’hui 4 tailles : S,M,L et XL

En VTT le cyclo est en général plus bas qu’en vélo de route :L’espace sol-pédalier est de 27cm en général en VTT

Double suspension : Elle doivent être réglées et équilibrées .

L’amortisseur : le joint doit bouger de 1cm au maximum quand le cyclo enfourche le vélo

La fourche
En VTT, il y a des fourches qui ne doivent pas être pendues
La fourche n’intervient pas sur la distance axe de pédalier et roue avant quelle soit cintrée ou droite
Une fourche droite est moins confortable mais plus précise en pilotage

 

 
La potence
Elle peut être retournée pour gagner un peu de ‘’hauteur ‘’ et remonter le cintre, mais elle ne doit pas affleurer pour régler la direction, le serrage se fait sur la potence  par les deux écrous
On peut mettre  au maximum 4 cm de rondelles de calage au niveau de la fourche, en agissant sur ces rondelles ont peut baisser le guidon
Elle doit être démontée, nettoyée et graissée 2 fois par an
La longueur de la potence est bonne lorsque le cyclo qui pédale sur son vélo ne voit pas l’axe de la roue avant
Le différentiel ‘’selle –guidon’’ est déterminé par la souplesse lombaire du cyclo
Une bonne potence doit avoir 2 serrages
Le cintre ou guidon
La largeur du cintre est prise hors tout
Un cintre trop court empêchera une bonne respiration en cas d’effort notamment en montagne
Le creux du cintre doit être adapté à chacun, ceci est très important dans les descentes.

 

Conseil

En tapant la roue avant sur le sol on entend au bruit s’il y a ou non du jeu dans la direction, la roue ne doit pas ‘’résonner’’ sinon il y a du jeu.

Pour enlever le bruit de l’axe de roue sur les fourches en carbone, il faut graisser les  boulons de l’axe de la roue.

Elles sont en général de 700, certains cyclos possèdent des roues de 650, ces dernières sont mécaniquement plus explosives
La durée des roues dépend du poids du cyclo (plus il est léger plus les roues dureront longtemps ) et du nombre de kilomètres effectués
Les Fonds de Jante et Jante
Les fonds de jante Michelin on tendance à se fendre.
Attention : Si vous crevez sans raison, votre fond de jante est peut-être usagé et il faut en changer.
Les Jantes peuvent être nettoyées pour enlever toutes les aspérités
Les rayons
Ils sont disposés en nappe
Ils ont deux longueurs différentes, ceux de la roue avant et ceux de la nappe opposée à la roue libre ont la même longueur, ils ont en général 2mm de moins coté cassette
Lorsque le rayon est trop court, le filetage se voit mais en cas de dépannage on peut toujours le monter, il permettra de rentrer
Le rayon droit est dit « Radial »
Les roues Cosmos de Mavic ont des rayons droits qui cassent beaucoup moins que les rayons coudés, sur ces roues les rayons ont la même longueur.
Les rayons sont croisés en général à 3 : 1 rayon en  croise 3 autres, sur les grandes flasques on peut croiser à 4
Attention
il y a un sens, il existe des rayons pousseurs et des rayons tenseurs, il suffit de retourner la roue si elle est mal montée
Rayon cassé
On dessert les 2 rayons ‘’opposés’’ c’est à dire à droite du rayon, gauche cassé et au même niveau
 
Le pédalier
Pour démonter le pédalier, il faut un extracteur, si le filetage est à gauche, on monte à gauche  quand on le regarde de face
Pour démonter une pédale, on pousse vers le bas donc on pédale en avant et pour revisser, on pédale en arrière
La longueur de l’entraxe est de 110 et plus pour un triple plateau  et de 109 pour un double plateau
Attention : il existe 2 filetages gauche sur un vélo , celui du boîtier pédalier à droite et celui de la pédale gauche
Il existe deux marques SHIMANO et CAMPAGNOLO qui est plus facile en triple plateau
Dans le cas du triple plateau il existe un plateau intermédiaire dit plateau porteur qui supporte le petit plateau
Avec le plateau intermédiaire  on peut balayer l’ensemble des pignons
Les manivelles
Leur longueur est marquée dessus en général, elle est déterminée de l’axe de la manivelle à l’axe de la pédale
Les plus courantes sont de 170 mm, certaines personnes plus petites ont dés manivelles de 165mm d’autres plus grandes de 175mm

Les pédales
On rencontre plusieurs types de pédales.
Les pédales basiques que l’on peut compléter par un cale-pied.
Les pédales automatiques. Là, il faudra s’équiper de chaussures équipées de cales « automatiques ».

 

Le Dérailleur
Cet élément sert à changer les vitesses.
Il en existe un à l’avant et un à l’arrière et sont spécifiques au nombre de plateaux et pignons.
Conseils
En fin de sortie, mettre la chaîne sur le petit pignon et le petit plateau, ainsi les câbles ne seront pas tendus et dureront plus longtemps
Les pignons, la roulette supérieure et la roulette inférieure  doivent être en ligne, le plus important est le petit pignon car c’est le départ.
Régalage
On règle le dérailleur quand le câble est détendu, à l’aide de la petite vis.
On s’assure que la chaîne ne touche pas le pignon suivant.
Si la chaîne frotte sur la fourchette du dérailleur avant, régler avec la vis
Démonter les galets un par un, remonter 1er avant de démonter le 2ème.
Il existe des galets TACS qui sont compatibles avec toutes les marques
Leur durée de vie dépend de leur entretien.
La chaîne
Ne pas attendre de « sentir les dents  dans les pédales »pour changer la chaîne
La chaîne se graisse à l’intérieur ( jamais au- dessus), la force centrifuge la fait pénétrer à l’intérieur.
Il y a des huiles d’été à base de téflon  qui ne salit pas et des graisses d’hiver (ICE VAX )
On use en général 2 chaînes pour une cassette car une chaîne ne dure que 4000 km.
La longueur de la chaîne se mesure grand plateau-petit pignon ou grand pignon- petit plateau
Les 2 axes de la roulette du dérailleur doivent  être perpendiculaires au sol.
En VTT on met un maillon de plus en cas de casse
Les chaînes actuelles sont plus souples qu’avant et donc on peut se permettre de laisser les 2 derniers pignons lorsqu’on est sur le grand plateau on utilise donc 7 vitesses ( si 9 pignons ), mais elles s’usent plus vite.
Attention
Plus la chaîne est droite  moins il y a de frottements
Il existe plusieurs marque de chaîne mais une seule est ‘’bombée ‘’ la chaîne SHIMANO et donc il ne faut pas utiliser de dérive chaîne ‘’SRAM’’ pour cette chaîne SHIMAMNO car il est réservé aux chaînes plates
Par contre les dérives chaîne SHIMANO qui possèdent un petit épaulement, sont universels.
On peut travailler sur le vélo sans enlever la chaîne, il suffit d’un rayon courbé qui maintenu dans deux maillons permet de tendre la chaîne, on dérive alors coté pédale gauche et on rive coté pédale droite
Quand on remonte la chaîne  à la patte de dérailleur : passer la chaîne DEDANS et non pas dessus
Les chaînes à attache rapide SRAM fonctionne sur  le groupe SHIMANO
La chaîne sera démontée et mise dans une boite contenant du gas-oil pour la nettoyer ou utiliser un appareil vendu dans les grandes surfaces de sport pour nettoyer la chaîne sans la démonter avec un produit biodégradable.

Freins à patins

Il existe plusieurs types de freins à patins :

  • « à tirage latéral » que l’on trouve sur les vélo de route.
  • Les freins « CANTILEVIER » sur les VTT de première génération.
  • Les freins de types « V-brake » sur les VTT.

Freins à disque

Le frein à disque est de plus en plus répandu sur les VTT.

Le freinage est plus puissant que les patins surtout lorsque la jante est mouillée.

Il existe deux modèles :

  • le frein à disque mécanique est relé au manettes par un cable.
  • Le frein hydraulique fonctionne sur le principe de la pression donnée par la manette.

Entretien

Les freins doivent être réglés

Les patins seront vérifiés une fois par mois

Pour les freins à disque ne pas utiliser de produit vaisselle pour les nettoyer mais de la poudre.

La selle
Elle doit être confortable notamment pour les ‘’grands randonneurs ‘’ et surtout adapaté au fessier de chacun notamment à celui de ces dames
L’entretenir selon les indications du fabricant
Ne pas hésiter à la protéger avec un sac plastique pour le rangement du vélo ( en cas d’hibernation ) ou en cas de pluie !

 

Le tube de selle
doit être démonté 2 fois par an au minimum , le nettoyer et le graisser
La hauteur se mesure de l’axe du pédalier au sommet de la selle
Pour prendre toujours la même mesure , on peut suivre le tube du cadre
Mettre une marque sur le tube de selle avec un pointeau ou un collant de couleur
Réglage
Le recul de selle
Il est en rapport avec la longueur du fémur
Il est représenté par la distance du bec de selle à la verticale qui passe par l’axe du pédalier ou depuis le bec de selle à l’axe du cintre
Attention plus on est ‘’haut ‘’ sur le vélo plus on recule la selle !
le bon recul de la selle ne donne pas mal aux lombaires
La hauteur de la selle
Mettre les talons sur les pédales et pédaler en arrière , la jambe doit être tendue
Attention , une selle trop basse génère un mal de genou ! ! !
Les boulons de la selle sont à graisser
Avant de partir en randonnée, assurer vous d’emporter un minimum d’outillage pour pouvoir réparer et continuer le voyage.
Nous vous proposons une liste des outils essentiels qui doivent composer votre trousse à outils
  • 1 Chambre à air
  • 2 minutes
  • Un bout de vieux pneu pour un emplâtre en cas de déchirure ou un morceau de chambre à air sur lequel est collé un morceau de toile émeri ou un morceau de cuir
  • Des rustines avec ou sans colle
  • 1 boulon de selle
  • 1 vis port bidon
  • 1 pompe
  • Des outils : soit un outil multifonction type Alen ou des clés alen, 1 clé à rayon, 1 dérive chaîne
Share This