La formation

La Formation Fédérale (plan de formation octobre 2016)
 La commission nationale de formation(CNF) organise et coordonne la filière de formation des bénévoles. A ce titre, elle propose des formations qualifiantes pour tous les cyclotouristes licenciés (dirigeants ou pratiquants) désireux de parfaire leurs connaissances. Ceci afin d’animer les clubs ou de gérer une structure fédérale.
La formation fédérale permet de répondre à ces objectifs grâce aux contenus des différents thèmes abordés :
 La vie associative : administration, responsabilités.
 La fédération, ses origines et son histoire.
 L’animation et la communication.
 La pratique des activités et leurs techniques.
 La sécurité et la conduite de groupe.
 L’entretien de la bicyclette et la mécanique.
 La recherche et l’élaboration d’itinéraires.
 Le Sport-Santé : prévention des risques, gestion de l’effort et aspects médicaux.
 La pédagogie et l’encadrement de groupe.
 Le tourisme à vélo et ses composantes.
 L’organisation des activités et le développement durable – Le comportement citoyen.
 La Fédération française de cyclotourisme est reconnue comme organisme de formation et tous les stages inscrits et organisés dans le cadre du plan de formation fédéral peuvent bénéficier des avantages liés à la formation continue.
 Le stagiaire peut, dès lors qu’un stage a été validé, obtenir par extraction sur le site fédéral une attestation de formation ainsi qu’un diplôme.
Se Former Pourquoi ?
Vous souhaitez faire partager votre passion, et vous impliquer dans la vie de l’association FFCT :
 Exercer une activité (président, secrétaire, trésorier) au sein des structures de la fédération au niveau local, régional et/ou national.
 Favoriser l’accueil, encadrer les débutants (public jeune et/ou adulte).
 Animer/encadrer un groupe de jeunes et/ou adultes (déjà licenciés).
 Organiser des séjours, gérer un groupe en randonnée, donner des conseils (pratiques et de sécurité).
 Acquérir de nouvelles connaissances techniques en vélo Route et/ou VTT.
 Ou simplement vous joindre à l’équipe dirigeante et/ou éducative

LES FORMATIONS

Les CoDep proposent un stage secourisme : le PSC1. Il existe aussi la fonction de Délégué sécurité au niveau de chaque structure qui nécessite une formation. La Fédération Française de Cyclotourisme a mis en place des qualifications ouvertes à tous les licenciés FFVélo actifs à jour de leur licence qui souhaitent s’investir dans l’animation d’une structure fédérale (club, comité départemental, ligue). Si la nécessité de participer à un stage et que le CoDep91 ne peut vous le proposer, vous pouvez vous inscrire sur un stage organisé par un CoDep limitrophe ou par la Ligue. (voir agenda ligue)

Le PSC1

Prévention et Secours Civiques de niveau 1 est la formation de base au premiers secours. Utile dans la vie quotidienne, il est obligatoire pour l’obtention des qualifications fédérales. Délégué Sécurité Club Diplomate et pédagogue , il sensibilise les cyclotouristes grâce à des actions d’information et de formation.

Délégué sécurité CoDep

En relation avec le président du comité départemental, il intervient dans tous les domaines touchant à la sécurité des cyclotouristes et des cyclistes.

Dirigeant

Elle concerne tout licencié actif qui désire développer ses connaissances pour assumer avec compétence et efficacité des responsabilités au sein de son club : président, secrétaire, trésorier.

Animateur club

C’est un cadre de club capable d’accueillir et d’initier les débutants au sein du club.

Jeune éducateur Fédéral

C’est un éducateur âgé entre 16 et 25 ans qui se prépare à devenir éducateur au sein de son Ecole Française de Vélo et participer à l’encadrement d’un séjour adultes. Dès qu’il aura atteint l’âge de la majorité, il deviendra Initiateur club.

Initiateur club

C’est un cadre capable d’apporter les connaissances nécessaires à la pratique du cyclotourisme ou du VTT de randonnée au sein d’un club et notamment auprès des jeunes ou des adultes.

Moniteur fédéral

C’est un éducateur qui se destine principalement à l’organisation, à la réalisation et au suivi d’actions tournées vers l’école de cyclotourisme – route, l’école VTT de randonnée et le tourisme à vélo. Il participe également aux actions de formation et notamment en organisant ou en intervenant dans la formation des dirigeants et des initiateurs. Il est appelé à occuper les fonctions de délégué (régional ou départemental) à la formation.

Instructeur fédéral

C’est un formateur qui se destine à encadrer des stages de moniteurs ou instructeurs. Il participe activement aux travaux de la commission nationale de Formation ou d’autres commissions nationales. C’est aussi un conseiller pédagogique auprès des structures.

La Validation des acquis de l’expérience (VAE)

La validation des acquis de l’expérience concerne tous les licenciés, sous réserve de répondre aux conditions. Les modalités et les dossiers sont à retirer auprès de chaque délégué régional à la formation (DRF). Seuls les niveaux initiateurs et moniteurs sont concernés par la VAE. Afin de pouvoir monter un stage, nous devons connaître les besoins de chaque structure. Vous devez renseigner le formulaire d’inscription en fonction de vos besoin en formation et le retourner au président de votre club.

Formulaire d’inscription aux formations.

Éducateurs – cursus de formation

Dirigeant club ou comité départemental – Niveau I

Conditions d’admission

  • Être volontaire et motivé.
  • Avoir 18 ans minimum.
  • Être licencié à la FFVélo depuis 1 an au moins.

Fonction
C’est un membre actif qui désire développer ses connaissances pour assumer des responsabilités au sein du club :

  • président,
  • secrétaire,
  • trésorier.

Formation 
La formation dirigeant est assurée par un cadre fédéral (instructeur ou moniteur).
Durée : totale de 32 heures :

  • 16 heures consacrées aux différents aspects de la vie associative et de l’administration.
  • 16 heures consacrées aux domaines de l’animation et de la communication. La formation peut être répartie en 1/2 journées, journées, week-ends.

Qualification
La qualification de dirigeant est attribuée, après une participation assidue au stage, par le délégué régional (ou départemental) sur avis du responsable du stage.
Elle est définitive et reste valable tant que l’intéressé est licencié à la FFVélo.

Contenu de la formation

  • 1 – Vie associative et administration (16 heures)
    • a- Le cadre réglementaire (2 heures)
    • b- Le cadre fédéral (2 heures)
    • c- L’association de cyclotourisme (2 heures)
    • d- Le fonctionnement de l’association (2 heures)
    • e- Les moyens de l’association (2 heures)
    • f- Les organisations (2 heures)
    • g- Responsabilités (2 heures)
    • h- Assurances (2 heures)
  • 2 – Communication – Animation (16 heures)
    • a- Techniques de communication (4 heures)
    • b- Animation d’une réunion (4 heures)
    • c- Animation d’une association (4 heures)
    • d- Les moyens d’informations de la FFVélo (4 heures)

Animateur club

Envoyer Imprimer
Conditions d’admission
  • être volontaire et motivé
  • avoir 18 ans minimum
  • être licencié à la FFVélo. depuis 3 ans minimum

Durée de la formation
16 heures (2 jours)

Fonctions
Membre actif qui s’investit au sein du club, Il anime sous la responsabilité du président.
Son rôle :

  • accueillir les nouveaux
  • être capable d’accueillir et de conseiller les nouveaux licenciés
  • être capable de créer des itinéraires en fonction des personnes
  • être capable d’encadrer un groupe en toute sécurité

Qualification
attribuée après une participation active au stage, par le délégué régional ou départemental sur avis du directeur de stage.
Elle est délivrée pour 3 ans et reste valable tant que la personne est licenciée à la F.F.C.T.

Découpage du stage

  • Présentation fédération et structure. 1 heure
  • Rôle de l’animateur et animation de groupe. 1 heure
  • Mécanique de terrain (séance pratique). 3 heures
  • Lecture de carte (séance pratique). 3 heures
  • Encadrement de groupe et sécurité (séance pratique). 4 heures
  • Réalisation d’une Cyclo-découverte. 3 heures
  • Évaluation et bilan de stage. 1 heure

Initiateur club (route, VTT de randonnée) – Niveau II

Conditions d’admission

  • Être volontaire.
  • Avoir 16 ans minimum (< 18 ans : Jeune éducateur fédéral).
  • Être licencié à la FFVélo. Pré-requis
  • Avoir suivi avec succès la formation animateur-club.
  • Avoir réalisé une randonnée de 100 km minimum sur route ou 40 km à VTT

Fonction
C’est un homme de terrain capable d’apporter les connaissances nécessaires à la pratique du cyclotourisme (route ou VTT de randonnée) au sein d’un club.
Le Jeune éducateur fédéral est considéré comme “stagiaire” jusqu’à l’obtention de la majorité.
Il exerce sous la responsabilité d’un éducateur.
Il est compétent pour assurer l’initiation et l’encadrement d’un groupe d’adultes ou de jeunes.
À l’issue du 5e jour de formation, l’initiateur est apte à :

  • Soit créer et animer une école de cyclotourisme au sein du club.
  • Soit organiser et encadrer un séjour d’adultes licenciés au sein du club.
  • Soit intervenir dans une “vélo école”,

Mise en œuvre
La formation d’initiateur est assurée par un instructeur ou moniteur fédéral.
Elle est distincte selon qu’elle concerne la pratique du cyclotourisme route ou le VTT de randonnée.
Chaque formation se répartira sur 2 jours consécutifs.
Au total on comptabilise 16 heures de formation, que ce soit en route ou en VTT de randonnée.
La formation comporte des mises en situation pratique sur le terrain avec un double objectif :

  1. tester les aptitudes des stagiaires au niveau technique et pratique et si besoin les améliorer,
  2. mettre les stagiaires en situation d’encadrement pour leur inculquer les notions concrètes de conduite de groupe et les fondamentaux de l’encadrement.

À l’issue de chacune des séances pratiques il sera procédé à un bilan individuel et collectif lequel donnera lieu par ailleurs à un complément de formation théorique (approfondissement).

Qualification
L’évaluation de la formation est réalisée au terme du stage, par le directeur de stage et son équipe pédagogique.
La qualification “initiateur route ou initiateur VTT de randonnée” est délivrée pour 3 ans, à l’âge de 18 ans révolus.
C’est le délégué départemental à la formation qui en est chargé avec obligation d’en informer le délégué régional.
Lors de la délivrance du diplôme, le PSC1 doit être acquis (ou son équivalent “ Sauvetage secourisme travail ”).

Renouvellement
Au-delà de 3 ans la qualification est subordonnée à :

  • une remise à niveau d’une journée,
  • à la production d’un compte-rendu d’activités d’initiateur,

Le renouvellement est assuré par le délégué départemental à la formation ou à défaut par le délégué régional à la formation.

Durée : 16 heures 
Répartition horaire des thèmes traités

  • Pratique sur le terrain : 11 heures
    • 3 heures pratique maniabilité, pilotage, maitrise du vélo.
    • 3 heures orientation et lecture de paysage, construction d’un rando-guide.
    • 3 heures conduite de groupe, régularité et animation.
  • Approfondissement en salle : 5 heures
    • 1 heure orientation : conception et représentation d’itinéraires.
    • 1 heure : Sport-Santé gestion des efforts en fonction du public.
    • 1 heure : accueil cadre réglementaire responsabilité des éducateurs.
    • 2 heures: évaluation et bilan.
NB : en cas d’insuffisance, la validation du diplôme ne sera acquise qu’après le suivi d’une journée de perfectionnement sur avis du directeur pédagogique de stage.

Initiateur – mobilité à vélo

Envoyer Imprimer

Initiateur mobilité à vélo

Durée : 32 heures
Organisation d’un stage spécifique à la demande d’une structure ou d’une “ vélo école ”.

Répartition horaire des thèmes abordés

  • Le contexte fédéral et de pratique (2 heures).
  • La connaissance de l’engin (1 heure).
  • Les réglages du vélo (1 heure).
  • La mécanique de base (3 heures).
  • La maîtrise de l’engin (3 heures).
  • La réglementation (2 heures).
  • Lecture de carte et plans (2 heure).
  • Le déplacement en toute sécurité (2 heures).
  • La conduite de groupe en sécurité (3 heures).
  • Les situations particulières liées au déplacement urbain (3 heures).
  • La sécurité, prévention, secours (2 heures).
  • Règles de circulation, déplacement en sécurité, placement dans le trafic (giratoire, sas, feux, etc., anticipation face aux pièges de la chaussée, comportement (5 heures).
  • Théorique : connaître le fonctionnement d’une “ vélo école ” (3 heures).

Cette formation JEF regroupe à la fois les formations Animateur et Initiateur. C’est un futur éducateur
capable d’apporter les connaissances nécessaires à la pratique du cyclotourisme au sein d’un club
auprès d’un public de jeunes et/ou d’adultes. Parmi ses futures prérogatives entre-autre :
– Encadrer les activités et sorties d’une structure jeunes
– Participer activement au fonctionnement d’une structure jeunes
– Accompagner en autonomie un groupe de jeunes sur une durée maximale de 2 jours (1 nuit)
– Participer à l’encadrement d’un séjour d’adultes licenciés au sein du club

Moniteur fédéral

Envoyer Imprimer

Moniteur fédéral – Niveau III

Deux options possibles :

  1. “Jeunes” École de cyclotourisme – Route et/ou VTT de randonnée
  2. “Adultes” : Tourisme à vélo

Conditions d’admission

  • Être volontaire et motivé.
  • Avoir 18 ans minimum.
  • Être licencié FFVélo Pré-requis
  • Être initiateur depuis 1 an au moins.
  • Avoir suivi la formation spécifique du 5e jour initiateur.
  • PSC1 acquis.
  • Attester d’une expérience d’encadrement (jeunes ou adultes en club) validée par le président de club.

Aptitude physique :
avoir effectué un test physique en réalisant sur une journée :

  • soit une randonnée route (150 km minimum) pour les stagiaires qui se destinent au monitorat route ou monitorat tourisme à vélo route,
  • soit une randonnée VTT de 60 km avec 300 m de dénivelé pour les stagiaires qui se destinent au monitorat VTT de randonnée et Tourisme à vélo VTT,
  • soit un voyage itinérant ou un séjour homologué par la FFVélo dans les 12 mois qui précèdent le stage de moniteur.

Fonctions
C’est un éducateur qui se destine principalement à la conception, à l’organisation, à la réalisation et au suivi d’actions tournées vers :

  • l’école de cyclotourisme “Route” ou l’école de cyclotourisme “VTT de randonnée”,
  • l’accompagnement d’adultes et mise en place de projets Tourisme à Vélo.

Il participe également aux actions de formation et notamment en organisant et/ou en intervenant dans la formation des dirigeants, animateurs-clubs et des initiateurs.
Il est appelé à occuper les fonctions de délégué (régional ou départemental) à la formation.

Formation
La formation est dirigée par un instructeur fédéral, assisté d’un ou plusieurs cadres fédéraux (instructeur, instructeur stagiaire, voire moniteur et selon les besoins, d’intervenants spécialisés.
Le contenu est réparti sur 4 jours consécutifs.

Qualification
L’évaluation est réalisée en fin de cursus complet, sous forme écrite et orale.
Elle comporte également une évaluation pédagogique effectuée au cours des séances pédagogiques de terrain.
Cette évaluation est effectuée par le directeur de stage et son équipe pédagogique.
La qualification est délivrée par le Délégué régional de formation, sur avis du directeur de stage et au vu des résultats de l’évaluation de fin de stage (carnet de formation). La qualification accompagnée de la licence fédérale est valable pour une durée de 3 ans.

Renouvellement
Le renouvellement de la qualification est subordonné à :
la production d’un rapport d’activités transmis au délégué régional à la formation (DRF),
une mise à niveau obligatoire organisée par le DRF sur 1 ou 2 jours.

Volume horaire des thèmes traités

  • Moniteur “Jeunes” : 36 heures
    • 20 heures de théorie.
    • 16 heures de pratique sur le terrain.
  • Moniteur “Adultes” : 36 heures
    • 28 heures de théorie.
    • 8 heures de pratique.

Instructeur fédéral

Envoyer Imprimer

Instructeur fédéral – Niveau IV

Conditions d’admission

  • Être volontaire et motivé.
  • Être licencié à la FFVélo.
  • Être moniteur depuis 3 ans au moins.

Pré-requis

  • Avoir acquis une bonne expérience d’encadrement de l’activité (5 ans minimum).
  • Posséder une grande connaissance du milieu fédéral .
  • Être âgé au minimum de 23 ans.
  • Maîtriser le contenu des différentes unités réalisées par la CNF.
  • L’admission est décidée par la commission nationale de Formation sur avis motivé du délégué régional et du président de ligue.

Fonction
C’est avant tout un formateur qui encadre des stages de formation moniteurs ou instructeurs.
Il participe activement aux travaux de la CNF ou d’autres commissions nationales.
C’est un conseiller pédagogique auprès des structures internes ou externes.
Elle est délivrée pour trois ans par la commission nationale de Formation lorsque l’instructeur stagiaire a satisfait aux conditions d’évaluation.

Renouvellement
La qualification est renouvelée tous les 3 ans par la commission nationale de Formation tant que la fonction est assurée.
Elle est subordonnée à :

  • la production d’un bilan d’activités,
  • un mise à niveau obligatoire organisé par la CNF.

Formation
La formation instructeur est animée par des instructeurs désignés par la commission nationale de Formation.
Elle comprend :

  • un stage théorique,
  • un stage pratique.

Durée du stage :
70 heures (une semaine)
Le stage pratique se décompose en deux temps :

  • lors du stage théorique, mise en application sur le terrain des acquis des stages précédents au cours d’une randonnée route et d’une randonnée VTT. (50 heures)
  • après le stage théorique, dans un délai d’un an mise en place et encadrement d’un stage organisé par la commission nationale de Formation avec parrainage par un instructeur. (20 heures)

Contenu de la formation
Les stagiaires sont mis en situation de recherche et d’animation.
Ils réactualisent leurs connaissances avec l’aide d’intervenants spécialisés.
Le travail, tant individuel que de groupe, est favorisé et développé.

  • Les connaissances liées à la politique fédérale (une demi journée)
  • Les connaissances liées aux réglementations fédérales (une demi journée)
  • Physiologie et aspects médicaux (une demi journée) présence d’un médecin fédéral
  • La technique (1 jour)
  • La mécanique générale (une demi journée)
  • L’orientation (une demi journée)
  • Le tourisme (1 jour)
  • Le milieu naturel (une demi journée)

Validation des acquis de l’expérience

Envoyer Imprimer

La validation des acquis de l’expérience

Référence :
la loi de modernisation sociale n°202-73 du 17 /1/2002

Définition
La Validation des acquis de l’expérience (VAE) a été mise en place par la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002.
Elle a pour vocation de s’appliquer à l’ensemble des diplômes et titres à finalité professionnelle ou non et à des certifications de qualification.
Toute personne ayant exercé des activités peut demander la validation des acquis.
Au sein de la FFVélo, la VAE est un droit individuel que chaque licencié peut faire valoir pour l’acquisition d’un diplôme fédéral.

Positionnement fédéral
Les activités bénévoles sont génératrices de compétences en termes d’animation et d’encadrement.
La FFVélo a la volonté de valoriser le bénévolat en reconnaissant les compétences de certains de ses licenciés qui s’impliquent de façon régulière et continue dans des actions d’animation, d’encadrement et de formation au sein des structures fédérales.
La VAE concerne les diplômes fédéraux d’initiateur et de moniteur.

Mise en œuvre
Une durée minimale de 3 ans est requise dans le champ de compétences à faire valider.
Chaque niveau doit faire l’objet d’une étude et d’une validation.
Pour l’attribution du diplôme (partiel ou total), la commission nationale de Formation fixe :

  • Les compétences.
  • Les modalités (mode de certification).
  • L’examen du dossier.
  • Les compléments éventuels de formation à acquérir.
Constitution du dossier
La démarche et la réalisation du dossier VAE relèvent de la seule volonté du candidat.
Le dossier comprend deux parties :
  • La première partie concerne la recevabilité au regard de la qualification et de l’expérience en liaison avec le diplôme.La seconde partie concerne le descriptif pédagogique relatif aux situations d’animation et d’encadrement.
    • Le « parcours fédéral » du candidat y sera détaillé.
Constitution du jury
  • Pour l’initiateur, le jury est désigné par le Délégué régional de formation.
  • Pour le moniteur, le jury est désigné par la commission nationale de Formation.
Le jury se prononce après examen du dossier.
  • Le président de la CNF entérine la décision du jury.
  • En cas de validation partielle, le jury détermine les connaissances et les compétences qui doivent faire l’objet d’un approfondissement et d’une évaluation complémentaire.
  • Un entretien à la demande du candidat ou du jury peut être organisé.

Validation
Toute délivrance d’une VAE de Moniteur fédéral « Jeunes et/ou adultes » est subordonnée à une mise à niveau organisée par la CNF, en collaboration avec les ligues.

Passerelles Route VTT – Jeunes Adultes

  • Un initiateur “Route” peut accéder à la qualification initiateur VTT et inversement.
    • Participation à une journée complémentaire (1heure de théorie, 2 heures d’aprentissage technique, 3 heures d’encadrement de groupe en randonnée, 1 heure d’évaluation).
  • Un moniteur “Route” peut accéder à la qualification moniteur VTT et inversement (encadrement jeunes ou adultes).
    • Participation à deux journées complémentaires (3 heures de pédagogie et préparation de séance, 3 heures d’encadrement de séances, 6 heures de technique, 1 heure d’évaluation).

Formations complémentaires FFVélo

Envoyer Imprimer

Formations complémentaires FFVélo

Public concerné : Éducateurs (initiateurs, moniteurs et instructeurs).
Durée de la formation : 16 heures (2 jours).
Organisateurs : comités départementaux, ligues ou commission nationale de Formation (CNF).
Présence : une attestation de présence sera délivrée par le Délégué régional formation (DRF).
Intervenants : formateurs accrédités par l’Équipe technique nationale ou la commission nationale de Formation.

Perfectionnement mécanique
Objectifs du module

  • Étudier les paramètres liés aux cadres et fourches (géométrie, matériaux).
  • Connaître les caractéristiques des nouvelles technologies (groupes et périphériques).
  • Entretenir et régler les freins et suspensions (VTT et vélos de route).
  • Exercices pratiques
Perfectionnement au pilotage VTT
Objectifs du module
  • Se perfectionner dans la pratique du VTT de randonnée.
  • Acquérir les outils techniques et des méthodes d’apprentissage afin d’intervenir auprès d’un groupe et de corriger les erreurs de pilotage.
  • Maîtriser les composantes de l’activité : dévers, franchissement en montée et en descente, équilibre, trajectoires.
  • S’initier au traçage de parcours et zones de maniabilité.
Maîtrise du vélo : maniabilité route
Objectifs du module
  • Maîtriser son vélo dans différentes situations.
  • Acquérir les bons réflexes, individuellement et en groupe.
  • Prendre conscience de ses aptitudes.
Accompagnement Cyclo-découverte
Objectifs du module
  • Développer un réflexe “tourisme à vélo” sur les organisations FFvélo.
  • Inciter les clubs affiliés à proposer une Cyclo-découverte locale.
  • Former des animateurs capables de concevoir une action et d’accompagner un groupe.
Environnement et développement durable
Objectifs du module
  • Maîtriser quelques concepts environnementaux de base.
  • Comprendre l’approche systémique de l’environnement.
  • Comprendre les principaux enjeux des procédures micro et macro-environnementales.
Accueil et encadrement de personnes en situation de handicap
Objectifs du module

  • Mettre en lumière les savoir-faire.
  • Faire connaître les bonnes pratiques.
  • Valoriser les expériences innovantes. Contenus à développer
  • Les publics en situation de handicap, aspects psychologiques.
  • L’intégration de la personne handicapée dans un groupe.
  • Le label “Arc en ciel aventure (ACA)” et les organisations nationales.
  • Relations entre établissement spécialisé et club, la convention.
  • Démarches permettant au sujet d’être acteur de ses apprentissages.
  • Accueil en club et les organisations locales.
  • Le livret d’accueil. – Échanges d’expériences.
  • Présentation de matériel adapté.
  • Les attentes des personnes en situation de handicap.
  • La responsabilité de l’encadrement.

Lecture de paysages
Objectifs du module

  • Expérimenter et s’approprier des méthodes et outils de lecture de paysage pour aborder un territoire.
  • Appréhender les potentialités d’un territoire en matière de tourisme à vélo.
  • Être capable d’analyser dans le contexte historique et culturel les relations qu’entretiennent les sociétés humaines avec leur environnement pour comprendre les paysages qui en résultent.

Cyclotourisme : Sport-Santé
Objectifs du module

  • Donner les informations qui permettront aux encadrants d’être pleinement acteurs du plan de protection santé.
  • Être à même d’expliquer, de manière compréhensible, comment est produit l’effort du cycliste.
  • Apprendre à adapter l’effort en fonction de la pratique souhaitée.
  • Entraînement, connaissance des limites et des possibilités de chacun.
  • Principes diététiques.

Compréhension et maîtrise du GPS
Objectifs du module

  • Comprendre le fonctionnement d’un récepteur GPS.
  • Découverte et configuration du logiciel de cartographie.
  • Utiliser couramment son appareil dans les meilleures conditions.

La sécurité à la FFVélo
Objectifs du module

  • – Maîtriser la réglementation de la circulation à vélo, seul ou en groupe quel que soit la voie (route, chemin, sentier, etc…).
  • – S’approprier la réglementation concernant l’organisation des manifestations sur la voie publique.
  • – S’approprier la charte du cyclotouriste et du vététiste.
  • – Découvrir les actions de la FFVélo dans les domaines de la sécurité.

Organisation d’épreuves jeunes
Objectifs du module

  • Sensibiliser les éducateurs à l’organisation d’épreuves.
  • Démystifier l’aspect épreuve en la rendant ludique et formatrice.
  • Construire des outils facilitant la mise en place des organisations.

Délégué sécurité CoDep

Envoyer Imprimer
Le délégué sécurité départemental est au comité départemental ce que le délégué sécurité club est au club.
En relation avec le président du comité départemental, il intervient dans tous les domaines touchant à la sécurité des cyclotouristes et des cyclistes.
  • La sécurité routière.
  • La règlementation.
  • Les assurances.
  • L’environnement.
Rôle
En accord avec le président du comité départemental, il est le décideur des objectifs sécurité départementaux.
Il tient compte :
  • des propositions nationales et régionales,
  • des actions définies d’après les fiches accidents et des objectifs propres à la politique sécuritaire du département.
Il est chargé :
  • de la transmission des informations reçues par le délégué régional,
  • de l’exploitation des fiches accidents,
  • de la prise de décision et de l’information aux clubs.
Il anime :
  • des réunions d’information ou de formation sécurité au niveau des clubs ou du comité départemental,
  • la commission Sécurité départementale et rend compte de son activité dans le cadre de l’assemblée générale de son comité départemental ; il propose de nouvelles orientations pour l’année à venir,

il intervient dans le cadre de l’aide aux victimes,
il s’informe de l’état de santé des accidentés.

Moyens d’aide à la décision

  • L’Unité sécurité.
  • La Charte cyclable.
  • Le Mémorandum sécurité.
  • Les fiches sécurité.
  • Le site Internet de la Fédération française de cyclotourisme : www.ffct.org Espace Fédéral / Identifiants / Gestion- Documentaire / Les commissions fédérales / La commission sécurité /…
  • Les articles de la revue Cyclotourisme.
  • Les statistiques accidents (quelle que soit la source) et les fiches accidents.

Il peut s’appuyer sur les coordonnateurs de zone, le délégué sécurité ligue, son président départemental et les présidents des clubs de son comité départemental). Il est le relais départemental avec :

  • la préfecture et les sous-préfectures, 
    la direction départementale du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports,
  • les services techniques ou de la subdivision locale de la Direction départementale de l’équipement,
  • les services techniques des conseils départementaux,
  • les associations de défense des cyclistes,
  • les élus, la presse,

Engagement personnel
Lorsque cela est possible :

  • devenir membre de la commission départementale de Sécurité routière de la préfecture. 
    participer aux nouveaux programmes de sécurité routière — Enquêtes “ Comprendre pour agir ” et “ Agir pour la sécurité routière ” (ex : programme Réagir) en qualité d’intervenant départemental de sécurité routière, et participer à la préparation des Plans départementaux d’action de sécurité routière (PDASR).
  • s’investir dans des commissions extra-municipales dans le cadre de la sécurité-circulation, voirie, scolaire, etc.

Prévention et Secours Civiques de niveau 1

Envoyer Imprimer
L’attestation Prévention et Secours Civiques de niveau 1 en abrégée PSC1 est la formation de base aux premiers secours en France.
Défini par arrêté interministériel des ministères de l’Intérieur et de la Santé, elle est délivrée par les associations agréées et organismes habilités.
Toute personne peut suivre cette formation, qui est adaptée si nécessaire aux stagiaires handicapés.
Le formateur évalue les stagiaires de façon continue tout au long de la formation, il n’y a pas d’examen.
Ceux qui participent activement à l’ensemble de la formation reçoivent un certificat de compétences. 

Les stagiaires sont informés sur les différentes situations auxquelles ils pourront être confrontés, la manière d’examiner la victime, les gestes à effectuer et l’appel des secours.
Les thèmes abordés sont :

  • l’alerte
  • l’étouffement
  • le malaise
  • la perte de connaissance
  • les traumatismes
  • les brûlures
  • les plaies
  • les hémorragies
  • l’arrêt cardiaque
  • Utilisation du défibrilateur

Chaque stagiaire pratique les gestes enseignés sur d’autres stagiaires ou, pour ceux qui le nécessitent pour des raisons d’hygiène ou de sécurité, sur des mannequins.
Le stagiaire est également confronté à des situations simulées dans lesquelles une victime est en danger, les cas concrets, qui lui permettent de mettre en pratique les connaissances acquises.

logo_protection_civile Le CoDep s’associe avec l’Association Départementale de Protection Civile de l’Essonne (ADPC91) pour former les cyclotouristes au premiers secours.
Le stage complet se déroule sur deux journées (généralement un week-end)
Des séances de recyclage d’une journée sont aussi proposées à tous ceux qui voudraient remettre leurs connaissances à niveau.
A l’issue de cette formation, le diplôme du PSC1 est attribué à chaque participant ayant satisfait aux mises en situation pratique.
Pour accéder aux diplômes d’éducateur, il est obligatoire d’avoir le diplôme du PSC1.
Prenez contact avec le CoDep91 pour vous inscrire à une formation.

page-webLe site de l’ADPC91


page-webLe mémento PSC1 en version en ligne (disponible également pour smartphone sous androïd).

Délégué sécurité club

Envoyer Imprimer
Profil
Diplomate et pédagogue , il sensibilise les cyclotouristes grâce à des actions d’information et de formation.
C’est un homme de terrain qui doit être désireux de communiqer.
S’il n’a pas suivi de formation, il va se former progressivement à la sécurité par la pratique en ayant un regard différent et responsable sur les comportements et l’infrastructure.
Il trouvera la plupart des réponses à ses questions dans les ouvrages élaborés par la commission nationale de Sécurité ou en entrant en relation avec son délégué sécurité départemental.
L’Unité sécurité est son document de référence qu’il doit connaître parfaitement. Il intervient auprès des licenciés en étroite collaboration avec son président de club.

Rôle
  • Il donne les consignes.
  • Il informe, renseigne, avise, se documente, oriente, explique…
  • Il agit avant = Prévention.
    • Il rappelle le respect de la réglementation.
  • Il agit pendant = Sur le terrain
    • Il rectifie les positions, les allures, le comportement.
  • Il agit après = Analyse des actions.
    • Il identifie la cause des problèmes.
    • Il s’attache à empêcher le renouvellement des erreurs par diverses actions.
    • Il prévoit des solutions adaptées.
  • Il apporte son aide aux victimes.

En bref : 

  • Il veille sans cesse à l’application des consignes de sécurité lors de manifestations, de randonnées ou de sorties clubs.
  • Il rappelle les règles élémentaires du Code de la route avec diplomatie, il essaye de les faire respecter en toutes circonstances.
  • Lors des assemblées générales ou réunions diverses il rappelle les consignes en cas d’accident et apporte son aide aux victimes.
  • C’est un auxiliaire précieux pour le président de son club, il l’épaule dans le domaine de la sécurité (établissement des parcours, le fléchage, la signalisation et les consignes de sécurité).
  • Il s’appuie et s’informe auprès du délégué sécurité départemental.
  • En cas d’accident dont il a connaissance, en lien avec le licencié (ou le non licencié) accidenté il peut aider à la rédaction de la fiche et de la déclaration d’accident, à leurs transmissions (juridiquement la déclaration doit être faite par l’intéressé) et en accord avec le président du club.
  • Il entretient des relations avec les élus locaux, et les services de voirie.
  • Il signale les imperfections de la chaussée lorsqu’il en a connaissance (aux services de la voirie locale s’il s’agit d’une voie communale ou au délégué sécurité départemental s’il s’agit d’une voie départementale : hors agglomération).
  • Il se documente et détient le dossier assurance club. Moyens d’aide à la décision
    • L’Unité sécurité.
    • La Charte cyclable.
    • Le Mémorandum sécurité.
    • Les fiches sécurité.
    • Le site Internet de la Fédération française de cyclotourisme : www.ffct.org Espace Fédéral / Identifiants / Gestion-Documentaire / Les commissions fédérales / La commission sécurité /… sur lequel il peut retrouver tous les documents émis par la commission nationale de Sécurité.
    • Les articles de la revue Cyclotourisme.
    • Les statistiques accidents (quelle que soit la source) et les fiches accidents.
    • Les élus, la presse.
    • Ses propres constatations.

Interlocuteurs

  • Son président de club.
  • Le délégué sécurité départemental.
  • Les licenciés.
  • Les élus communaux et les services techniques des communes.
  • Les élus, la presse.
  • Les associations locales de défense des cyclistes.
Responsablité
En aucun cas, sa responsabilité personnelle n’est, et ne sera, mise en cause lors d’un litige ou d’un accident dans le cadre de sa fonction, sauf s’il est lui-même auteur ou victime d’un accident. Il se doit néanmoins, sous la responsabilité de son président de club, de respecter les textes légaux et directives fédérales mis à sa disposition.
Sa responsabilité générale reste morale en fonction de la mission qu’il a bien voulu entreprendre en sa qualité de délégué sécurité de son club.

Engagement personnel

Lorsque cela est possible, s’investir dans des commissions extra-municipales dans le cadre de la sécurité-circulation, voirie, scolaire, etc…
Nota Il assume son rôle comme dans tous les domaines concernant la sécurité.
Il adapte sa tâche et ses missions en fonction de sa disponibilité et de ses connaissances.
Dans tous les cas, son rôle est primordial dans les clubs, même s’il se limite dans un premier temps, qu’à informer.
Grâce à sa connaissance des textes administratifs et son expérience, il est d’une aide précieuse pour la Fédération, son comité départemental, son club, les licenciés.
C’est le maillon indispensable pour faire progresser la sécurité dans la pratique du cyclotourisme.
Homme de terrain, il agit directement sur les comportements et l’infrastructure locale et peut par ses conseils répétés réduire l’accidentologie des licenciés de son club
Share This